Accueil   |   Aziz Senni   |   Actualités   |   Vidéos   |   Contactez-moi
 
 

actualités...
             Retrouvez ici toute l'actualité écrite d'Aziz Senni

L'entrepreneuriat : une plate forme pour la Paix Aziz Senni

L'entrepreneuriat : une plate forme pour la Paix

Au cours de ce 11e WIEF, après un discours de 5 minutes, je participais ce jour à une table ronde en session plénière avec comme autres intervenants un entrepreneur hollandais et une entrepreneur australienne.
Thème de la table ronde : l'Entrepreneuriat : une plate-forme pour la paix.

Voilà donc un sujet que je connais "un peu" pour avoir organisé en 2002, à Mantes la Jolie, la venue de deux délégations d'entrepreneurs palestiniens et israéliens autour de la même thématique.

L'entrepreneuriat : une façon moderne de dire "commercer".
Ce commerce dont Montesquieu disait dans "de l'Esprit des Lois" qu'il "polit et adoucit les mœurs".
Mais il ne peut y avoir commerce sans intérêts convergents, bénéfices mutuels durables et socle de confiance sécurisé et pérennisé.
Faire confiance, c'est reconnaître d'abord l'Autre et apprendre à le connaitre ensuite.
"Et nous vous avons créer en peuples et en tribus afin que vous vous entre connaissiez" (Sourate 49 verset 13).
Dieu demande à l'Homme, à cette diversité humaine volontairement créée ainsi, de tisser des liens respectueux, de se reconnaître comme divers et d'apprendre à se connaitre les uns les autres.

Mais comment connaitre l'Autre ?

Il est rapporté que le Prophète Mohamed disait que pour connaitre quelqu'un il fallait voyager avec lui ou commercer avec lui.
Le commerce est ici décrit comme un levier pour tisser un lien avec son prochain, individu ou état. Il permet de découvrir l'Autre, de construire durablement avec l'Autre, et si l'éthique est présente, de prospérer ensemble avec l'Autre dans des intérêts mutuels convergents.
De ce fait, pourquoi se faire la guerre si tout le monde prospère ensemble, équitablement, en fonction de son implication et de ses compétences ?

Commercer avec l'Autre, c'est en faire un partenaire, statut opposé à celui d'ennemi et donc statut incompatible avec la notion de destruction ou de guerre.
"Si tu veux la paix, fais de ton ennemi un partenaire" disait Mandela
Pour en arriver là, il faut beaucoup d’humilier, dans certains cas savoir pardonner et oublier des situations ou des événements difficiles, durs, abjects, etc. Face à l’apartheid, Mandela l'a fait. Face aux allemands, De Gaulle l'a fait.
L'Allemagne et la France sont de beaux exemples en la matière : de la guerre 14-18 puis 39-45 à l'accord sur l'Acier et le Charbon jusqu'à la construction de l'Union Européenne. Un cheminement exemplaire de ce que le commerce peut effacer comme douleurs, créer comme liens humains et amener comme prospérité pour un continent, même si, bien entendu, tout est loin d'être parfait.

Voilà en résumé ce que j'ai adressé à cet auditoire internationale :
L'entrepreneuriat et le commerce ETHIQUES restent le premier outil de diplomatie mondiale.


Bookmark and Share
[ ... Voir toutes les actualités ... ]
 
à lire...



...Commandez-le livre


à suivre...

 
 
  © Aziz SENNI * 2010 - 2017 * Reproductions interdites * Photos Steven Wassenaar.